Osez, osez les cheveux courts !

Blonde aux cheveux courts devant le miroir

On fait très souvent rimer beauté et féminité avec cheveux longs et on fait trop souvent rimer cheveux courts avec garçon manqué ou jeune maman négligée (horrible cette expression, hein !)… Je fais partie de ces femmes qui, un jour, ont franchi le pas : J’ai choisi la coupe courte et même que j’ai conservé toute ma féminité !


La révélation


Cela faisait un moment que j’y pensais… et puis j’oubliais (c’est la vie, c’est la vie). Mais le marketing m’a rattrapée ! Un jour, la magnifique voix de Beyoncé m’a fait tourner les yeux vers la télé et j’ai découvert pour la première fois la publicité pour le parfum Gabrielle de Chanel (je ne fais pas de la pub, je ne l’ai jamais reniflé !, je ne suis pas très parfum mais comme dirait Helmut Fritz “Mais bon parait qu’il sent bon”). Elles sont fortes les maisons de haute couture pour faire de belles pubs ! Mais ce jour-là, au-delà de la voix de Beyoncé et de la beauté de la pub, ce qui a retenu toute mon attention, c’est la coupe de Kristen Stewart (et aussi le fait que jamais elle ne ferme sa bouche… au sens propre… mais ça, ça n’a rien à voir avec le débat). Vous vous rappelez ? :



Révélation. On ne peut pas dire qu’elle ait vraiment les cheveux courts mais ce pourrait être une chouette première étape, THE TEST. Me voilà donc sur Pinterest à faire la chasse à la Kristen et à scruter la moindre de ses photos. J’hésite mais peu à peu l’idée fait son chemin dans ma tête. Autant mes cheveux étaient doux et brillants pendant la grossesse, autant ils tirent la tronche depuis la naissance de Petit Bouchon (je suis la seule ou est-ce que vous aussi, vous avez transformé le sol de votre salle de bain en moquette de cheveux ? Je trouve qu’on ne parle pas assez de la dépression post-partum des cheveux, pauvres petits). Et puis, ça fait des mois que je prends soin de mon petit bonhomme et j’ai envie de prendre du temps pour moi, pour me retrouver en tant que femme, et plus seulement en tant que Maman.

Vous avez remarqué cette manie qu’on a, nous les femmes, à vouloir changer de coiffure quand quelque chose change dans notre vie ? Qu’on se le dise, coupe, couleur ou balayage, la période post chagrin d’amour est toujours suivie par un tour chez le coiffeur par exemple (plus ou moins réussi le tour chez le coiffeur) ! Nouveau look pour une nouvelle vie ! Là aussi, j’avais envie de marquer un tournant. J’en ai montré des photos à mes copines et à mon chéri avant de me lancer ! “Tu devrais essayer, je suis sûre que ça t’irait bien”, “Ah non surtout pas, les cheveux, plus c’est long et mieux c’est”, « Les cheveux courts, tu veux dire à la garçonne ? » (soit on est un garçon soit on est une fille, c’est quoi ce faux mot tout bizarre ? Non non je me contente de me couper les cheveux, pas d’autres attributs), “T’es sûre ???”…

Et puis, un jour, alors que j’y réfléchissais de nouveau, je me suis dit qu’à mon (grand) âge, il était grand temps d’enfin OSER, de n’écouter que moi, que de toute façon les cheveux, ça repousse et que si j’osais le faire, je pourrais être fière de moi !


Le Jour J


Hasard calendaire, nous sommes le 23 décembre. Si je me foire, tout le monde aura le loisir de se foutre de moi pendant les fêtes de Noël ! Ambiance autour du sapin ! Quand j’arrive au salon, j’explique ce que je veux à la coiffeuse, photos Pinterest à l’appui bien sûr… Elle ne semble pas très rassurée et me propose un entre-deux. Mais non, il n’y aura pas d’entre-deux, j’ai pris ma décision et je m’y tiens, je veux repartir avec les cheveux courts ! Et c’est parti, shampoing, démêlage face au miroir, puis… les ciseaux. Je vois les longues mèches tomber sur le sol et l’excitation fait place au stress. La coiffeuse le remarque et me dit en plaisantant “Je ne peux plus reculer maintenant, on y va !”.

20 minutes et un brushing plus tard… C’est fait. Je n’ai jamais eu les cheveux si courts et pourtant, je suis surprise du peu de changement. Mes cheveux sont courts derrière mais ont une certaine longueur devant donc de face, le changement n’est pas radical. Je m’en étais tellement fait une montagne que je m’étais imaginé que ça allait totalement me transformer. Mais non, je suis la même, à une chose près… J’ai enfin osé.

Je me sens bien avec les cheveux plus courts, mon chéri valide… et la plupart des copines valident aussi… hormis les lobbyistes du cheveu long (spéciale cace-dédi à Role-Ca !). Et cette nouvelle coupe, elle me donne envie de prendre soin de moi. Je peaufine mon maquillage (comprenez, j’y passe 4 minutes au lieu de 3), me rachète des boucles d’oreilles… on dirait presque une vraie fille ! Et se pomponner, ça fait toujours du bien !


Step by step : Des cheveux courts, toujours plus courts


Je suis heureuse du résultat mais je me dis que ce n’était qu’une première étape alors j’entretiens cette coupe pendant quelques mois puis de Kristen Stewart, je passe tranquillement à Michelle Williams (mais si vous connaissez, faites pas genre : Jane dans Dawson !) puis de Michelle à Anne Hathaway ! Tours d’oreilles et tout et tout… qui me vaudra un « La vache ! » de la part de mon chéri en rentrant à la maison, suivi d’un « T’as les cheveux plus courts que moi ! ». Mais sa réaction à chaud correspond au final à la mienne… en un peu plus cash quand même ! J’avoue que la coupe plus courte m’a un peu plus déstabilisée parce que là, il y avait un vrai changement. Mais passé le choc, il me complimente et trouve même ça « sexy ». Et au moins pour une fois, un homme aura remarqué que sa femme a été chez le coiffeur, j’ai réussi un exploit !


Kristen Stewart - Michelle Williams - Anne Hathaway portent les cheveux courts


Bon la vérité, c’est que je n’en suis pas devenue une star hollywoodienne pour autant… Après mes différents tests, je suis revenue vers la longueur Michelle Williams… Je continue encore à chercher la coupe courte qui me correspond le mieux en essayant de m’éloigner des modèles des magazines car je n’ai pas une coiffeuse chaque matin pour me mettre en beauté, voyez-vous, alors difficile d’arriver au même résultat !


Conclusion


Quoiqu’il en soit, en franchissant la porte du salon ce jour-là, je me suis prouvé que je pouvais oser et me détacher assez du regard des autres et des normes de beauté. C’est une manière comme une autre pour moi de « fêter ma différence » et de ne pas ressembler à Madame Toulemonde. J’ai fait un pas de plus en avant, direction plus de confiance en moi.

Des fois que certaines d’entre vous chercheraient encore la motivation pour passer au court, voici quelques photos de femmes aux cheveux courts, juste sublimes. Une ode à la féminité !



Et vous, avez-vous déjà eu l’envie de vous couper les cheveux courts ? Avez-vous déjà franchi le cap ? Faites-moi part de vos expériences capillaires les plus fun, les plus tragiques, les plus drôles et les plus boostantes…

2 commentaires sur “Osez, osez les cheveux courts !

  1. J’ai osé les cheveux courts deux ans et ce fut une libération. J’étais à un tournant de ma vie et couper mes cheveux, c’était prendre confiance en moi, me faire remarquer, plus dynamique, ambitieuse, confiante. On dégage autre chose je trouve avec les cheveux courts ! Après, c’est un entretien quotidien…. 😉 La repousse est le plus contraignant.

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

  2. Il est vrai que ces femmes sont magnifiques, mais je reste sur ma position de « lobbyiste du cheveu long » haha
    N’empêche que cheveux longs ou courts, tu reste toi aussi magnifique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *