Pas de pitié pour les complexes à la plage !

Ah l’été, la mer, la plage, le soleil, le sable fin (coquillages et crustacés)… Ma jolie robe légère, mes sandales, mes cheveux bouclés par le sel façon Kate dans Lost, mes lunettes de soleil… Mon transat, mon cocktail… Mes complexes… Vous avez trouvé l’intrus ? Y’a comme un truc qui vient gâcher la carte postale…


Ce week-end, pour la première fois de l’été, je suis allée à la plage avec mon chéri et mon petit bouchon. C’était chouette ! Allongée sur ma serviette à la sortie de l’eau, j’observais les gens sur la plage quand mes yeux se sont posés sur cette fille qui jouait à la balle avec son amoureux. Ils étaient tous les deux en maillot et se renvoyaient la balle avec leurs raquettes rose fluo. Sans réfléchir, j’ai lancé à mon chéri : « Comme jamais de la vie, je pourrais faire ça ! », « Quoi jouer à la balle ? » (c’est vrai que c’est chiant, qu’on se le dise, mais non ce n’est pas à ça que je faisais allusion), « Non, juste être comme ça, debout, en maillot de bain devant tout le monde à m’agiter ». Et ouais, on a beau écrire des articles sur l’acceptation de soi, on n’est pas toujours hyper bienveillantes envers soi même. Moi, je n’oserais pas m’exposer sur la plage, comme si je craignais que ma cellulite et mon petit ventre ne viennent brûler la rétine des autres vacanciers. Par contre, je ne trouvais rien à redire à la fille qui jouait en maillot, je l’enviais même quelque part. On est toujours plus indulgentes envers les autres qu’envers soi-même…

Puis, en rentrant de vacances, comme je vous l’écrivais dans la première édition de « I Film Good », j’ai découvert qu’une étude menée par Femme Actuelle et Oh My Mag avant cet été révélait que « 60% des femmes avouent se sentir mal à l’aise à l’idée de montrer leur corps sur la plage. 45% d’entre elles refusent carrément toute activité sportive sur le sable par crainte de se montrer en petite tenue ». Ah bah, voilà, je fais partie de ces femmes… Mais comme c’est triste ! Cette étude prouve qu’on est très nombreuses à se sentir en décalage par rapport aux normes de beauté. Or, si on est si nombreuses, c’est qu’on est certainement très « normales » ! Et que finalement, nous représentons une majorité. Vous suivez le raisonnement ?

Quand les complexes nous mettent des barrières, je dis non non non ! Alors j’ai décidé de m’imposer des règles ou plutôt des commandements anti-complexes pour mes vacances à venir ! Et je vous invite à les suivre aussi pour passer un bel été. Voici mon guide de survie :


#1 – Un coup d’œil autour de toi tu jetteras…

Je vous mets au défi de trouver un corps sans défaut autour de vous ! (ou c’est vraiment que vous n’avez pas de bol ou que vous partez en vacances au même endroit que les mannequins de Victoria Secret…). La réalité, c’est qu’on a toutes nos petits défauts (ce que nous considérons comme des défauts en tout cas) : des vergetures, quelques bourrelets, de la cellulite, des poils visibles, un ou deux boutons, une cicatrice… Parce que c’est ça la réalité d’un corps de femme ! Jetez un coup d’œil (bienveillant) autour de vous et vous vous en rendrez compte. Mais hey, on s’en fout ! L’idée c’est juste de se dire qu’on n’est pas différentes et que personne ne va nous remarquer.


#2 – Sur le positif et sur le moment tu te focaliseras, et ton cerveau tu débrancheras…

Carpe Diem. Souvenez-vous de ces moments passés au bureau où vous n’aviez qu’une seule envie, vous évader et vous détendre au soleil ! Ça y est, vous y êtes alors profitez à fond ! Quand vous repenserez à vos vacances plus tard, quels souvenirs avez-vous envie d’en garder ? Faites le plein de bons moments pour recharger vos batteries. Essayez de ne pas vous poser trop de questions et de ne pas penser à vos complexes ou au regard des autres. Soyez spontanées, sentez-vous libres et faites ce qui vous plait (dans la limite du raisonnable bien sûr. Si vous faites le poirier nue en chantant du Beyoncé, prière de ne pas me le mettre sur le dos svp). Ne vous gâchez pas les vacances et n’attendez pas pour vivre !


#3 – Les magazines féminins et autres comptes Insta tu oublieras…

On évite de se mettre sous les yeux des photos retouchées de mannequins auxquelles on ne ressemblera jamais ! Plus vous en regarderez et plus vous vous comparerez, aucun intérêt à part vous torturer ! Sur Insta, on oublie les comptes de nos stars préférées et on suit le comptes des influenceuses qui ont tout compris et qui s’assument telles qu’elles sont (ex : mybetter_self, me_versus_me, douzefevrier…). Ce sont elles nos stars, nos modèles à suivre !

Post Instagram de me_versus_me. Femme en maillot de bain qui assume son corps et lutte contre les complexes.
Ça, ça nous parle ! Merci @me_versus_me !

#4 – Des objectifs réalisables et différents tu te fixeras !

« C’est la dernière fois. C’est décidé pour l’été prochain, je me sculpte un corps de rêve ». « A la rentrée, je me reprends en main, je retourne à la salle de sport au moins 4 fois par semaine (comme si on l’avait déjà fait !), je ne mange que des salades (sans sauce) ou des soupes quand l’hiver approchera (sans croûtons à l’ail, OMG !) ». Et quand l’été suivant arrive, nos meilleurs potes déception et frustration sont au rendez-vous. Fixez-vous des objectifs atteignables à condition que vous le fassiez pour vous-même et non pas à cause du regard des autres.

On change de point de vue et on se fixe des objectifs, non plus en rapport avec notre aspect physique mais plutôt avec notre mental. « Je m’accorde du temps pour mon bien-être et que je consulte un sophrologue pour travailler sur moi et m’accepter comme je suis », « J’arrête de me peser à longueur de temps », « J’arrête les fréquentations toxiques », « J’apprends à dire non » (ou merde !), « Je motive 2/3 copines pour aller courir 1 à 2 fois par semaine pour me vider la tête et me faire du bien » (et tant pis si la séance de sport se transforme de temps à autre, ou de façon systématique, par un apéro potins, ça fait du bien aussi), « Je me donne les moyens de réaliser un de mes rêves » (écrire un bouquin, monter ma boîte, partir faire le tour du monde à dos de chameau…)


#5 – Une bonne dose d’humour et du recul sur tes complexes tu auras…

Mieux vaut en rire qu’en pleurer, non ? On se met dans le mood et plutôt que de s’enfermer dans ses complexes et sa tristesse, on en rigole et on dédramatise. On est toujours plus belles avec le sourire ! 😉


Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas attendre pour vivre ! La vie est bien trop courte pour se pourrir la vie avec nos complexes. L’été et les vacances vont passer très vite et il serait bien dommage de ne pas en profiter.

Ne vous mettez pas de barrières et gardez en tête : Ce petit bourrelet, souvenez-vous, c’est la soirée raclette arrosée au vin blanc avec votre groupe d’amis et vos retrouvailles en famille pour Noël autour de la dinde farcie aux marrons…Ces vergetures, c’est votre bébé d’amour qui a pris de la place dans votre corps et dans votre cœur…Cette cicatrice, c’est un souvenir du voyage qui a changé votre vie, etc.

Tous ces petits tracas vous prouvent une seule chose : vous êtes en vie et vous la croquez à pleines dents !

Pour finir, je vous partage mon dernier coup de cœur en date – et pile poil en lien avec cet article – une illustration découverte sur Instagram et signée @estelhery :

Voir cette publication sur Instagram

•Swipe ——• Parce que rien ni personne n’a le droit de vous empêcher de vivre !!! Parce que je vois trop de personnes complexées, trop de témoignages choquants, voici un petit message, un petit coup de gueule contre le regard malveillant des gens sur votre corps ou tout simplement contre votre cerveau qui parfois est votre pire ennemi car il focalise sur des minuscules détails qu’il est le seul à voir !!! Vous êtes TOUTES BELLES et il est temps de dégager ces complexes qui vous bouffent et vous empêchent de profiter🌟 SWIPE 👉 • • Je n’ai pas positionné mon logo (volontairement), si vous souhaitez partager ceci je vous demande de bien vouloir me mentionner ☺️ • ____________________________ #bikini #bodypositive #body #mybody #love #dontcare #bodyshaming #dont #justlove #illustration #artwork #ink #drawing #dessin #design #graphic #digitalart #girl #girlpower #woman #sketch #summer #plage #holidays #swimming #characterdesign #playa #beach

Une publication partagée par Estel (@estelhery) le

Et si vous aussi, vous preniez de bonnes résolutions avec moi ? Quels sont vos astuces pour un été 0 complexe ?

19 commentaires sur “Pas de pitié pour les complexes à la plage !

  1. Voilà un article qui fait du bien à lire ! C’est vrai que personnellement j’essaye vraiment de me décomplexer quand je vais à la plage. Finalement le moment le plus dur, c’est quand j’enlève mes vêtements. Une fois cette épreuve passée, je me dis que dans tous les cas, les gens ne sont pas venus à la plage pour regarder mon corps mais pour profiter 🙂

    1. C’est tout à fait ça ! Finalement on se met souvent des barrières pour rien. Il faut juste se lancer et essayer de ne pas trop réfléchir.
      Merci pour ton message ! 🙂

  2. Oups ! Aucune astuce pour un été zéro complexe. Jai toujours eu une sainte horreur de me mettre en maillot devant tout le monde, même quand j’avais 5 ans et zero defaut ! Mais cest vrai que nous devrions être plus indulgente avec nous même
    Ous sommes des femmes, des mères aussi parfois avec tout ce que la vie nous laisse comme souvenir sur le corps…mais bon, facile à dire et moins facile à assumer. Mais on finira par y arriver !

    1. Oui surtout si on s’encourage les unes les autres et qu’on se lance ! Ça deviendra plus facile pour toutes et on montrera l’exemple pour nos filles au passage ! 🙂
      Merci pour ton commentaire

  3. C’est fou ça qu’on est autant de mal à accepter nos corps. Et moi c’est pareil, quoique les autres années non, mais là j’ai pris un peu de poids avec ma nouvelle pilule (5 tout de même) et cette année je me suis surprise à regarder les autres et voir si on me regardait. J’étais pas à l’aise!
    J’ai trouvé ça con ! Bête et stupide. Car oui en regardant il y a « de tout » sur une plage.
    J’ai aussi arrêté les magazines que j’aimais pourtant beaucoup. Et supprimer certains comptes insta ! Et ça va un peu mieux !

    1. Et oui c’est stupide mais hélas plus fort que nous… Le corps d’une femme évolue avec le temps mais ne devient pas moins beau pour autant. Il faut juste l’accepter.
      Merci à toi pour le commentaire

  4. C’est l’histoire d’une vie… je vous défie de trouver une seule femme qui est satisfaite de son corps à 100%. Mais bon, si on veut profiter de la vie, vaut mieux ne pas trop penser à nos p’tits défauts. Et oui, les grossesses laissent des marques, mais en échange, on a de beaux enfants dont on est fier! Un de mes astuces… trouver le maillot qui met en valeur ce que je veux mettre en valeur et ainsi faire oublier le reste… lol

    1. C’est à tout à fait ça Josée ! Et effectivement on peut ajouter un commandement : #6 Un maillot dans lequel tu te sens en valeur tu shopperas 😉
      Merci !

  5. Clairement je m’abstiens de tous magazines et compte instagram pendant que je suis en vacances ! Ca fait un bien fou !
    On a toutes du mal a accepter notre corps, mais on se met beaucoup moins la pression quand on fait une detox de ces pubs et photos retouchées dans les magasines et réseaux sociaux.

    1. Complètement d’accord ! Il faut éviter d’entretenir le complexe en s’alimentant de photos loin de notre réalité ! Allez hop, tout le monde déconnecte ! Après tout, les vacances, ça sert aussi à ça ! Et tant qu’à faire, on continue le reste de l’année ! 🙂 Merci pour ton commentaire.

  6. Après avoir pris 5kg l’été dernier pendant mes 5 semaines de roadtrip, j’ai tenté tant bien que mal de les perdre toute l’année. J’ai dû affronter l’été avec tjrs 3kg en plus sur la balance, et alors que j’ai tjrs été fière de mes formes, je me suis retrouvée à pleurer devant le miroir et à ne plus oser sortir mes bikinis, préférant le maillot une pièce qui, même si je l’adore aussi, n’a cette année pas été mis par plaisir. Cet article fait du bien. Je suis une bonne vivante mais je n’arrive pas à assumer derrière, les diktats n’ont tjrs pas disparu malgré les centaines d’articles body positive qui se développent, et on a même maintenant l’impression que si l’on n’arrive pas à aimer son corps tel qu’il est c’est qu’on est encore plus nulles que prévu. Les choses bougent en surface, mais j’ai bien l’impression que pour le moment ce n’est que de la poudre aux yeux, et que les marques et continuent à nous marteler ce qu’est pour elles le corps parfait. Alors vivement, vivement qu’on arrive à s’aimer, qu’on soit vraiment libres de choisir ce qui est le mieux pour nous, qu’on souhaite perdre ou non du poids, changer ou non. Alors merci aux gens comme toi qui y croient, et qui nous redonnent un peu de liberté !

    1. Ton message me touche beaucoup, merci mille fois.
      Tout comme toi, je suis une bonne vivante et après je me culpabilise… Je ne m’assume pas encore comme je suis. Il y a des jours avec et des jours sans. C’est vrai qu’il y a un phénomène « de mode » autour du body positive et que les marques surfent sur la tendance mais comme je l’écrivais dans un précédent article, même si c’est du marketing, tant pis, au moins cela permet de montrer des corps de femmes plus en accord avec la réalité et j’aime à croire que cela fait avancer les mentalités.
      J’essaie, à ma manière, de prôner un peu plus de bienveillance et d’indulgence dans ce monde, d’apporter ma petite pierre à l’édifice du body positive, de me faire du bien et surtout de faire du bien aux autres. Et je me dis que plus on sera nombreuses, plus on fera avancer les choses.
      On est très nombreuses à vivre ou avoir vécu ce que tu traverses, ce fameux face à face violent avec le miroir mais je peux t’assurer que ces 3 kilos que tu trouves « en trop » n’ont pas changé qui tu étais. Tu es belle ! Alors tu sais quoi, ces trois kilos, dis leur un gros FUCK ! Non mais ! 🙂

  7. Avec les réseaux sociaux, on passe plus notre temps à regarder les autres et à comparer. On en finit par se regarder du mauvais oeil dans notre miroir, à critiquer ceci, cela. Presque tout est retouché. Perso, je n’envie personne, je ne veux être personne d’autre que moi-même. Merci pour cet article qui je le crois, remettra le moral à ceux et celles qui sont prisonnières de leurs complexes.

    1. Merci beaucoup ! Ton message me fait plaisir car tu as tout à fait compris ma démarche. Tu peux clairement être fière de toi, c’est un bel exemple que tu donnes là, ne soyons personne d’autre que nous-mêmes, trop d’ac !

  8. Merci beaucoup pour ton article, je t’avoue comme tu le dis c’est assez facile d’écrire sur des articles sur l’acceptation de soi mais c’est clairement plus compliqué de le faire. Perso je travaille petit à petit et j’apprends à aimer mon corps.

    1. C’est effectivement un travail qu’il faut faire petit à petit. Personnellement, le fait d’écrire sur ce sujet m’aide à faire ce travail mais ce n’est pas toujours évident. Je me dis qu’avant de donner des conseils, il faut les appliquer pour soi-même et du coup, j’ose faire les choses et aller de l’avant… pour moi mais aussi au nom des autres femmes qui n’y arrivent pas encore ! We can do it! 🙂
      Merci à toi pour ton commentaire !

  9. J’aime beaucoup tous tes conseils !

    Les magazines féminins, ça fait longtemps que j’ai arrêté (à part Causette). Quant à Instagram, je n’ai jamais commencé, je n’ai pas de compte moi-même et je ne suis personne, comme ça c’est réglé 🙂

    Je suis grosse, j’ai de la cellulite, des vergetures et trois tonnes de complexe. Mais je vis aussi au bord de la Méditerranée et j’adore la plage, c’est l’endroit où je suis le plus heureuse. Du coup, chaque été, j’exhibe mon lard sans vergogne (pire encore, parfois je n’ai même pas les aisselles impeccablement épilées, imaginez un peu l’horreur ^^) et je chahute dans l’eau avec mes neveux, et ceux qui ne sont pas contents n’ont qu’à pas regarder ! De toute façon, en réalité, à part deux ou trois Marie-Creuse qui vont ricaner sur leur serviette en voyant votre cellulite blobloter, TOUT LE MONDE S’EN TAPE DE VOTRE PEAU D’ORANGE ET DE VOS BOURRELETS.

    Alors ne vous empêchez pas de vivre pour ça, les filles. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais purée, cette société de superficiels n’en vaut vraiment pas la peine !

    1. Tu as tellement raison, bravo à toi ! Et puis comme je le disais à une copine il y a quelques jours, après tout, qui a décidé que les formes et la cellulite étaient moches ? C’est juste naturel… Je crois que c’est en rayonnant la joie de vivre et le bien-être qu’une femme est la plus belle, et ce peu importe sa silhouette ! Ne change rien ! 🙂

  10. Cela fait du bien de lire autant de bienveillance !! Merci pour ces jolis mots qui nous touchent toutes je pense, quel que soit notre physique ou nos complexes ! Je suis heureuse de trouver de plus en plus de blog et de comptes Insta body positive qui promeuvent la beauté sous toutes ses formes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *